Services 2017-11-29T13:45:58+00:00

Dentiste Beloeil

Notre équipe à plus de 20 ans d’expérience. Venez constater en quoi la clinique du Dr. Simon Doyon fait les choses autrement.

Prendre rendez-vous

Pour tous vos besoins bucco-dentaires

Nous offrons une gamme de services complète. Nous pouvons ainsi répondre à tous vos besoins en matière de santé bucco-dentaire.

Chirurgie parodontale

Les chirurgies parodontales comprennent les chirurgies préprothétiques (avant couronnes et ponts) et les chirurgies pour corriger les défauts de gencives

Prothèse complète et partielle

Ce type de prothèse fait partie des prothèses dites amovibles.  Ces prothèses sont toujours actuelles, mais la venue des implants en ont améliorée leurs efficacité et leur confort.

Bruxisme

Le bruxisme est un mouvement inconscient de friction des dents. Ce grincement ou serrement des dents se produit majoritairement durant le sommeil et est également associé à des épisodes de serrement de la mâchoire.

Les symptômes

  • Usure et abrasion des dents
  • Maux de tête
  • Douleurs buccofaciales
  • Douleurs au niveau de la mâchoire et de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) au réveil

Les causes
Il existe encore peu d’information à ce sujet, mais l’anxiété semble être un élément déclencheur qui peut amplifier le bruxisme.

Un petit appareil porté la nuit évite la destruction de nos dents. De plus, cet appareil permet de réduire et de prévenir les maux de tête, de cou, d’oreille et autres…

Halitose – Mauvaise haleine

La mauvaise haleine ou halitose affecte environ 65 % de la population. L’halitose passagère est causée par une diminution de la production de salive durant le sommeil, combinée à une activité réduite des mouvements de la langue et des joues. Un bon déjeuner équilibré et un brossage des dents et de la langue permettent de retrouver une haleine fraîche.

Les causes

  • Une inflammation et des maladies des gencives.
  • Une hygiène buccale déficiente.
  • La présence de caries et de restaurations défectueuses.
  • La rétention de particules alimentaires entre les dents.
  • Les foyers d’infection.
  • La respiration par la bouche.
  • Le tabagisme.
  • La diminution du débit salivaire.
  • L’accumulation de bactéries et de débris alimentaires sur la langue.

Le rince-bouche masque la mauvaise haleine de façon temporaire. S’il est utilisé avec excès, il peut irriter les muqueuses de la bouche et accentuer le problème. Il importe de maintenir une bonne hygiène buccodentaire et de visiter le dentiste régulièrement. Si la mauvaise haleine persiste, consultez-nous.

Blanchiment

Plusieurs façon d’améliorer l’éclat des dents sont proposées sur le marché.  Les blanchiments de pharmacies, les blanchiments en cabinet avec ou sans accélérateur ou les blanchiments en cabinet conjointement aux gouttières fabriquées pour la maison.  Les techniques sont toutes bonnes dans différents contextes.  Selon la situation, nous pouvons vous éclairer sur la meilleure facon pour vous.

Implants

Après cicatrisation de la gencive dans laquelle a été insérée une vis en titane, le dentiste peut y installer une couronne afin de remplacer la dent manquante. Dans ce cas, la vis joue le rôle de la racine restante dans le cas d’une simple dent dévitalisée délabrée.

Prothèses fixes – Couronnes et Ponts

Couronne

Une couronne est une prothèse dentaire permettant de protéger une dent qui est vivante ou non (dévitalisée). Elle recouvre la partie de la dent restante et préserve la dent de nouvelles agressions, tout en évitant son extraction et son remplacement complet.

Pont

À la suite d’une extraction, la dent manquante peut être remplacée par un pont s’il y a au moins une dent de part et d’autre de l’édentement. Un pont est constitué d’au moins deux dents supports appelées dents piliers.

Traitement de canal

Le traitement de canal consiste à :

  • éliminer ce qui reste de tissus vivants infectés ou potentiellement infectés à l’intérieur de la dent.
  • bien nettoyer l’intérieur de cette dent
  • réaliser l’obturation  à l’aide de gutta-percha chauffée ou froide, liée aux parois dentinaires avec un ciment.

Pour cela le dentiste  réalise généralement une anesthésie locale, pour que le geste ne soit pas douloureux (la dent, même partiellement nécrosée, restant généralement sensible). Une ouverture adéquate est réalisée sur le dessus ou derrière la dent pour avoir accès à l’intérieure de celle-ci.

Ensuite il faudra reconstituer la dent, soit avec une obturation conventionnelle si cette dent n’est pas trop délabrée, soit par une reconstitution prothétique (couronne) si elle est trop délabrée, afin d’assurer l’étanchéité du traitement et éviter que la racine ne soit recolonisée par les bactéries.

Gingivite et maladie parodontale

La gingivite est une inflammation des gencives causée par l’accumulation de plaque dentaire et de tartre.

Les symptômes

  • Mauvaise haleine
  • Saignement des gencives lors du brossage de dents
  • Gencives rouges, enflées et sensibles au toucher

Les causes

  • Système immunitaire déficient qui peut être occasionné par un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde, le diabète, la grossesse, ou la leucémie
  • Des facteurs héréditaires
  • De mauvaises habitudes, notamment, se ronger les ongles, serrer ou grincer des dents, faire usage de tabac, consommer trop de sucre ou maintenir une mauvaise alimentation.
  • La prise de certains médicaments, incluant les contraceptifs hormonaux et les drogues

Composite

En dentisterie, un composite est un matériau utilisé pour obturer et reconstituer les dents. Son avantage principal étant de pouvoir imiter la couleur blanchâtre d’une dent. Ce matériau est plus récent que l’amalgame.

Au départ, il était surtout utilisé pour des raisons esthétiques sur les dents antérieures. Mais des progrès importants permettent désormais une utilisation beaucoup plus large, complémentaire avec l’amalgame. Il est constitué de charges minérales noyées dans une matrice organique.

Obturation

Ce procédé vise à rendre sa forme normale à une dent traitée pour une carie ou pour une fracture. Lorsque la restauration de la dent est réalisée directement, le matériau d’obturation peut être métallique (amalgame : on parle alors de plombage) ou organominéral (composite, verre ionomère) ; malléable lors de son insertion, il acquiert ensuite sa dureté finale. Il est aussi possible d’utiliser un matériau d’obturation non malléable (or, céramique) : dans ce cas, on parle d’inlay ou d’onlay dentaire. Préparé en laboratoire à partir d’une empreinte de la dent taillée, celui-ci est ensuite collé ou scellé.

La longévité des obturations coronaires dépend de l’étendue de la lésion, de l’hygiène dentaire, du matériau choisi et de la façon dont celui-ci est sollicité quotidiennement lors de la mastication.

Prévention

Une bonne technique de brossage et la soie dentaire quotidienne aide à prévenir les caries dentaires et les maladies de gencives. Un scellant peut être appliqué sur les dents d’adulte peu de temps après leur éruption pour prévenir la carie.

Appareils interceptifs:

Des appareils interceptifs sont fabriqués pour augmenter l’espace nécessaire à l’éruption des dents permanentes. Ces traitements peuvent prévenir l’orthodontie ou contribuer à faciliter un futur traitement d’orthodontie.

Nettoyage

Un nettoyage est nécessaire afin d’éliminer le tartre et tout ce qui peut causer une inflammation de la gencive.  Lors de ce nettoyage, il y aura un examen effectué par le dentiste et si besoin nous procéderons à des radiographies.  Votre hygiéniste déterminera avec vous selon vos besoins la fréquence de vos nettoyages et sera en mesure de vous donner de l’information sur les traitements requis.

Amalgame

Prise de position de l’ADC sur l’amalgame dentaire à l’argent

Suivant les recherches actuelles sur l’utilisation de l’amalgame dentaire à l’argent, celui-ci présente toujours, pour de nombreuses applications, de nets avantages sur les autres matériaux de restauration.  En effet, ces recherches n’ont pas démontré de façon concluante que l’utilisation de ce matériau comporte des risques pour les patients. Pour la plupart, les matériaux d’usage thérapeutique entraînent des effets secondaires ou présentent des risques tout en offrant des avantages, et les dentistes sont formés pour surveiller en tout temps ces réactions.  Bien que l’amalgame des obturations dégage d’infimes quantités de vapeur de mercure, le consensus scientifique actuel est que l’amalgame ne favorise pas les maladies. On reconnaît cependant que certaines personnes sont particulièrement sensibles ou allergiques aux composants de l’amalgame et que celui-ci ne convient sans doute ni à tous les patients, ni en toute circonstance.

L’ADC appuie sa position sur le consensus scientifique actuel auquel s’est rallié le gouvernement pour approuver le matériau, ainsi que sur une vaste documentation scientifique pertinente par opposition à des études qui sont faites par des particuliers et qui sont parfois contradictoires.  Lorsqu’on utilise l’amalgame dentaire, le dentiste doit faire appel au bon sens et permettre au patient d’expliquer sa condition particulière afin de choisir le matériau de restauration qui lui convient le mieux. Les dentistes veulent que les patients connaissent les conclusions des diverses études scientifiques sur l’amalgame dentaire afin de faire le choix approprié.

L’information donnée ici a été produite par l’Association dentaire canadienne à l’intention des dentistes membres de l’ADC. Elle ne devrait pas remplacer la consultation d’un dentiste ou d’un médecin. Si vous avez des questions au sujet de cet énoncé de position, veuillez communiquer avec votre dentiste ou l’Association dentaire 

Prenez rendez-vous

Communiquez-nous vos disponibilités, nous vous proposerons des heures de rendez-vous en fonction de votre horaire.

PRENDRE RENDEZ-VOUS